Yann Seth - Artiste peintre

Résident⋅e

Artisanat d’art

Atelier en L





Né en 1964 à Grenoble, je découvre la peinture et la photographie avec mon professeur d’art plastiques (peintre et photographe de mode) en 1974. Il me conseillera et guidera jusqu’en 1986. Depuis je n’ai jamais cessé de dessiner, peindre ou penser « art » en étudiant principalement le portrait ; reprendre cette question obsédante de Giacometti, « qu’est-ce qu’une tête ».

Après des années passées dans le domaine de l’informatique, l’infographie 2d, 3d et de l’Internet, je me consacre à plein temps à mes œuvres axées sur l’humain dans un monde digital ;  la perception déformée derrière nos écrans, l’illusion de réalité en permanence filtrée.

De quelle réalité parlons-nous ? méprise de la couleur, du format, en jouant sur notre rapport inconscient à la « sensation photographique » je travaille sur différentes approches  et toujours ces têtes et cette « présence humaine ».  

 

Dans mes travaux récents j’aborde l’impact de la technologie numérique sur le monde actuel et interroge sur l’intention de création artistique de l’homme par rapport aux IA, l’automatisation et la robotisation. Mes processus de création jouent avec le Human Machine Learning, IAA (Intelligence artificielle artificielle) … avec dérision en utilisant des matériaux du quotidien comme les pâtes alimentaires.

Dans un monde numérique où le travail est géré par nos doigts, j’essaie de mettre en avant l’intelligence des mains en tant que « plasticien de surface », ce rapport ouvrier à la création.

De l’histoire de l’art avec la mise au carreau en passant par la cubomanie, nous aboutissons aujourd’hui à une numérisation où le rapport au monde réel devient diaphane et complètement déformé, cette fausse réalité de notre rapport au monde change toutes nos perceptions.



photo © Lucile Ortega

Retour aux portraits